Le fil info

Au plus près des projets des normands

Filtre

Soutenir les jeunes dans l'accès à une expérience professionnelle

Abondement des formations des métiers stratégiques de demain [France Relance]

La mesure vise un abondement à 100 % du reste à charge d’un dossier de formation (estimation du coût moyen de 1 000 €) mobilisé dans le cadre d’un Compte Personnel de Formation [CPF] si ces formations portent sur des métiers de secteurs stratégiques.

Calendrier de mise en œuvre
Novembre 2020

Publics cibles : Associations | Entreprises | Personnes physiques

Accompagnement à la création d'activité [France Relance]

Accompagnement de 15 000 jeunes demandeurs d'emploi en insertion par an et 2 500 jeunes non diplômés à l’âge adulte (ie. entre 18 et 25 ans) sans emploi, ni en études, ni en formation et souhaitant créer leur entreprise. Financement par des crédits État à hauteur de 50 % du coût de l'accompagnement pour les réseaux spécialisés dans l’accompagnement à l’entrepreneuriat et à la création d’activité des demandeurs d’emploi.

Calendrier de mise en œuvre
2020/2022.

Publics cibles : Personnes physiques

Accompagnement Intensif des Jeunes [France Relance]

Pôle emploi dédie ce dispositif, Accompagnement Intensif des Jeunes [AIJ], aux demandeurs d’emploi âgés de moins de 26 ans qui rencontrent des difficultés d'accès au marché du travail. En général, il s’agit d’un accompagnement d’une durée de 6 mois qui repose sur des entretiens individuels réguliers parfois complétés par des séquences collectives.

La mesure consiste à renforcer l’AIJ avec + 70 000 accompagnements en 2020 (pour 135 000 jeunes) et + 140 000 accompagnements en 2021 (pour 240 000 jeunes).

Calendrier de mise en œuvre
Pôle emploi sera autorisé à recruter à partir de septembre 2020.

Pour en savoir plus

Publics cibles : Personnes physiques

Accompagnement vers l'emploi pour les missions locales [PACEA et Garantie Jeunes] [France Relance]

Augmentation du nombre de parcours d’accompagnement contractualisés vers l’emploi et l’autonomie (+ 80 000 places) et du nombre de Garantie Jeunes (+ 50 000 places).

Calendrier de mise en œuvre
Mesure mise en œuvre en 2021, à la suite de la loi de finances 2021.

Publics cibles : Associations | Collectivités

Aide aux employeurs de contrats de professionnalisation [France Relance]

Afin de soutenir les contrats de professionnalisation dans la période de crise économique, une aide exceptionnelle est accordée aux employeurs pour la première année d’exécution des contrats conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

L’aide concerne les contrats conclus avec un jeune de moins de 30 ans préparant un diplôme ou un titre à finalité professionnelle jusqu’au niveau 7 du cadre national des certifications professionnelles.

Calendrier de mise en œuvre
La mesure concerne les contrats conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021. L’aide est versée chaque mois à l’employeur, pour la première année d’exécution du contrat.

Publics cibles : Associations | Entreprises

Aides aux employeurs d'apprentis [France Relance]

Afin de soutenir l'apprentissage dans la période de crise économique, une aide exceptionnelle est accordée aux employeurs pour la première année d’exécution des contrats d'apprentissage conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

Cette aide, qui vient en substitution à l’aide unique pour les employeurs d’apprentis de moins de 30 ans pour la 1re année d’exécution du contrat, concerne les contrats conclus avec un jeune de moins de 30 ans préparant un diplôme ou un titre à finalité professionnelle jusqu’au niveau 7 du cadre national des certifications professionnelles.

Calendrier de mise en œuvre
La mesure concerne les contrats conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021. L’aide sera versée mensuellement, dès le premier mois et dès la réception de la DSN (et contrôle de la DSN par l’ASP) pour les mois suivants.

Publics cibles : Associations | Collectivités | Entreprises

Augmentation du nombre de jeunes bénéficiaires de l'allocation Garantie Jeunes [France Relance]

Renforcer les moyens financiers consacrés à l’allocation Garantie Jeunes et les solutions d’accompagnement permettant de favoriser l’insertion dans le monde professionnel.

Garantie Jeunes : Tout jeune âgé de 16 à 25 ans révolus sans emploi, en formation ou en situation de précarité peut bénéficier d’une allocation mensuelle pendant 12 mois, en plus d'un accompagnement vers l'emploi et l'autonomie.

Calendrier de mise en œuvre
Mesure mise en œuvre en 2021, à la suite de la loi de finances 2021.

Publics cibles : Collectivités

Digitalisation des formations professionnelles : contenus pédagogiques [France Relance]

Financement d’un vaste plan de digitalisation de la formation par le déploiement de plusieurs mesures : la création de plates-formes de contenus pédagogiques pour les organismes de formation et les centres de formation et la mise à disposition par l'État de contenus pédagogiques digitalisés gratuits.

Le Plan de digitalisation implique d’investir dans les mesures suivantes :
  • Doter tous les organismes de formation d’une plate-forme digitale,
  • Concevoir des parcours de formation hybrides,
  • Développer et labelliser un réseau de tiers lieux permettant de se former en proximité et mettant à disposition les outils digitaux, notamment de réalité virtuelle.
Calendrier de mise en œuvre
À partir de 2021.

Publics cibles : Associations | Entreprises

Financement de stages de formation en entreprises pour les jeunes diplômés

En juin, 18 000 jeunes normands ont quitté le système scolaire avec deux perspectives : pour certains une poursuite d’études possible, pour d’autres des difficultés d’insertion probables.

La Région va financer dès la fin du mois de novembre, 2 000 stages pour des jeunes ayant obtenu en juin 2020 leur diplôme de bac +2 à bac +5, afin de leur permettre d’effectuer une mission dans une entreprise, une collectivité ou une association. Ce stage sera complété par des modules de formation adaptés au profil de chaque stagiaire, d’une durée d'environ 5 semaines.

Objectifs de ce nouveau dispositif :
  • Permettre aux jeunes diplômés de garder une dynamique positive,
  • Permettre aux entreprises, associations ou collectivités de s’appuyer sur des compétences nouvellement validées,
  • Valoriser l’attractivité de l’emploi en région en mettant en relation des entreprises et des jeunes qui auraient pu être amenés à chercher ailleurs une solution.
Sur l'ensemble de cette période, le jeune aura le statut de stagiaire de la formation professionnelle et sera rémunéré par la Région. Il percevra 650 € par mois, somme à laquelle s'ajoute une aide à la mobilité de 50 à 250 € en fonction de la distance entre le lieu de résidence et le lieu du stage.

La Région de son côté accueillera de son côté une centaine de jeunes diplômés sur ses sites administratifs de Caen et Rouen.

Par ailleurs, la durée moyenne d'obtention d'un premier emploi augmente en 2020 par rapport à 2019 ou plus d'un étudiant sur trois trouvait son premier emploi avant la fin de sa formation, contre un étudiant sur quatre actuellement.

A noter : Une enquête réalisée par Walter People (filiale du groupe Robert Walter dédiée au recrutement) s'est intéressée aux conséquences de la crise sanitaire sur les jeunes diplômés, tant au niveau de leur recherche d'emploi que de leur état d'esprit. Plusieurs centaines de jeunes ayant moins de 3 ans d'expérience ont ainsi été interrogés en août dernier. Résultat, 70 % des sondés en recherche d'emploi depuis mars et qui le sont toujours considèrent que la crise a retardé ou empêché leur entrée dans la vie active. Seuls 16 % de ceux qui recherchaient un emploi depuis mars affirment l'avoir obtenu pendant la crise.

Publics cibles : Associations | Entreprises | Personnes physiques

Renforcement du dispositif de garanties par l'État des prêts étudiants [France Relance]

Le prêt étudiant est un prêt créé pour aider les jeunes de moins de 28 ans à financer leurs études. Il est octroyé uniquement par les banques partenaires de l'opération et garantit par l’État. La mesure consiste à multiplier par 5 la dotation annuelle actuelle du fonds de garantie géré par Bpifrance pour qu’elle atteigne 20 M€ en 2021 et en 2022 (soit + 16 M€ chaque année).

Calendrier de mise en œuvre
La mesure sera mise en œuvre au deuxième quadrimestre 2021 dans la perspective de la rentrée universitaire 2021-2022.

Publics cibles : Personnes physiques

Renforcer la capacité des réseaux de transports et faciliter la transition vers des mobilités durables

Accélération des travaux d'infrastructures et de transports [France Relance]

Accélérer les travaux d’infrastructures attendus et nécessaires pour améliorer l'efficacité des réseaux de transports et contribuant à la desserte ou au désenclavement des territoires.

Ces travaux concerneront notamment :
  • Le développement des bornes de recharge sur les routes nationales et les autoroutes,
  • La promotion et l’accélération du report modal de la voiture vers les transports en commun et les modes partagés,
  • Le réseau fluvial, avec des travaux de régénération et de modernisation et de préservation de la ressource en eau,
  • La modernisation des infrastructures de surveillance du trafic maritime et de sauvetage.
Calendrier de mise en œuvre
L’ensemble des opérations seront engagées entre 2020 et 2022.

Publics cibles : Collectivités

Achat véhicules propres dans le cadre du plan automobile [France Relance]

La mesure s’articule autour de quatre axes permettant la transformation de la filière automobile :
  • Bonus : les évolutions des barèmes seront étudiées afin d’accompagner le développement des véhicules les moins émetteurs,
  • Prime à la conversion des véhicules légers afin de continuer à encourager l’achat des véhicules les plus propres,
  • Prime à la conversion et à l’acquisition des véhicules,
  • Accélérer le déploiement des bornes de recharge de véhicules électriques ouverts au public.
Calendrier de mise en œuvre

  • Les modalités de la prime à la conversion et du bonus dans le cadre du plan de relance automobile sont entrées en vigueur en juin.
  • Les nouvelles modalités de la prime à la conversion suite à l’épuisement des 200 000 primes à la conversion exceptionnelles sont entrées en vigueur en août.
Publics cibles : Associations | Entreprises | Personnes physiques

Les mobilités du quotidien : développer le plan vélo et les projets de transports en commun [France Relance]

La mobilité de l’avenir doit être respectueuse de l’environnement pour répondre aux défis du changement climatique et de la pollution de l’air. Le vélo et les transports collectifs (métros, tramways, bus en site dédié), répondent à cet objectif et peuvent apporter un service de qualité si les équipements correspondant sont à la hauteur des besoins.

Trois axes constituent la mesure :
  • Une accélération sans précédent de travaux d’aménagement de réseaux cyclables,
  • Le développement des transports ferroviaires au profit des déplacements du quotidien dans les zones les plus denses,
  • Le développement de nouvelles offres de service de transports collectifs dans les zones urbaines.
Calendrier de mise en œuvre :
  • L’ensemble des opérations seront engagées entre 2020 et 2022, à partir de la fin 2020 pour les transports collectifs d’Île-de-France et à compter de 2021 pour les autres thématiques.
  • Leur mise en service interviendra majoritairement entre 2021 et 2023/2024, pour les plus petits projets notamment (vélos).
  • La réalisation d’infrastructures lourdes (métro, tramway) pourrait par contre nécessiter des délais plus importants.
Publics cibles : Collectivités

Mise en place d'un plan de soutien au secteur ferroviaire [France Relance]

L’objectif poursuivi est d’améliorer globalement la qualité du réseau ferroviaire pour augmenter l’offre de trains dans ses différents usages.

Il s’agit tout d’abord de donner les moyens à SNCF Réseau de régénérer et moderniser le réseau national le plus circulé et de réinvestir aux côtés des Régions dans les lignes de desserte fine du territoire.

L’objectif est par ailleurs d’accélérer les travaux pour la qualité d’accueil dans les gares, de redévelopper des offres de trains de nuit. Il conviendra enfin d’adapter le réseau ferroviaire pour développer le transport de marchandises, afin de desservir au plus près les entreprises, les plates-formes logistiques et les ports dans de bonnes conditions économiques.

Calendrier de mise en œuvre
L’ensemble des opérations seront engagées entre 2020 et 2022.

Publics cibles : Collectivités | Entreprises

Agir pour préparer les normands à la reprise et maintenir le lien social

Maintien de la rémunération des stagiaires et accompagnement des organismes de formation

La Région s’est mobilisée, dès le début du confinement, en maintenant les rémunérations des stagiaires et en incitant les organismes de formation à utiliser toutes les possibilités de la formation à distance.

La rémunération de tous les stagiaires a été maintenue selon les principes suivants :
  • Prolongation systématique des parcours de formation devant se terminer entre le 16 mars et le 11 mai 2020,
  • Maintien des rémunérations, dont l'aide à la mobilité, versées par la Région pendant cette période, avec la création d’un motif d’absence spécifique permettant de couvrir les arrêts maladie, les gardes d’enfant ou les suspensions de la formation,
  • Possibilité pour les stagiaires dont la formation est suspendue ou proposée à temps partiel de cumuler, pendant cette période, la rémunération Région et le travail dans des secteurs en tension.
Pour soutenir les organismes de formation, la Région a par ailleurs assuré ses paiements aux organismes :
  • Maintien du financement de tous les marchés de formation mis en œuvre dans les établissements pénitentiaires,
  • Principe de service fait indexé non sur le temps passé en heure stagiaire, mais sur le temps estimé nécessaire par l’organisme de formation, en tenant compte des particularités de la situation.
Sur le champ des formations sanitaires et sociales, la Région a maintenu le versement des bourses et les dotations de fonctionnement aux instituts. Une aide exceptionnelle a été attribuée aux élèves aides-soignants et étudiants infirmiers qui, pendant le confinement, ont réalisé un stage en établissement médico-social ou en secteur hospitalier et sont venus en appui des personnels soignants mobilisés contre la Covid-19.

Publics cibles : Collectivités | Entreprises | Personnes physiques

Relancer l'Economie Sociale et Solidaire en Normandie

Marquées par un fléchissement du nombre d’emplois avant le confinement, les entreprises de l’ESS ont fortement été impactées par la crise sanitaire. De par leur positionnement, elles ont pourtant pleinement joué leur rôle d’amortisseur pendant le confinement et auront un rôle à jouer dans les mois à venir. Il est donc essentiel pour la Région Normandie de maintenir un écosystème favorable au développement de l'ESS sur son territoire.

Les mesures mises en œuvre ont vocation à couvrir des défis allant du court au plus long terme :
  • Abondement du fonds d’aide d’urgence « Prêt Relance Solidaire » en partenariat avec France Active, la Banque des territoires et plusieurs EPCI, financement de prestations d’ingénierie-conseil,
  • Relancer l’écosystème ESS : réorientation des fonds européens 2014-2020 et mobilisation des fonds européens 2021-2027, abondement des instruments financiers solidaires de France Active spécifiques à l’ESS,
  • Renforcer l’accompagnement direct : évolution des aides ESS de la Région à partir de 2021, avec notamment simplification des règles d’éligibilité, intégration des Objectifs du Développement Durable [ODD], ouverture à l’entreprenariat social, abondement des projets ayant bénéficié d’une levée de fonds citoyenne, association des EPCI, chèques conseils, etc.
  • Innover pour relancer : essaimage sur le territoire de « super incubateurs », abondement du fonds d’innovation sociale du FEDER en partenariat avec Bpifrance, renforcement du RolloN, etc.
  • Coopérer et rendre visible l’ESS : structuration et animation d’une gouvernance territoriale et sectorielle à partir de 2021.
Publics cibles : Associations | Collectivités | Entreprises | Personnes physiques

Renforcement de l'accompagnement des entreprises de formation

Dès la fin du confinement, la Région a engagé, avec les têtes de réseaux des organismes de formation, un travail d’analyse financière permettant de prendre en charge les surcoûts liés aux impacts de la crise sanitaire, naturellement non intégrés dans le prix horaire demandé au moment des appels d’offres. Ceci concerne la prise en charge des équipements nécessaires au retour en centre des stagiaires (masques, gel hydroalcoolique, etc.), coût de formateurs et locaux supplémentaires dans le cas de dédoublement de groupes, etc.

Cette grille d’analyse doit permettre à la Région d’engager des discussions avec tous les organismes de formation qui le souhaitent.

En complément, la Région votera prochainement une stratégie d’accompagnement à la transformation des entreprises de formation en 3 axes :
  • Financer des projets innovants en matière de pratiques pédagogiques,
  • Donner accès à des prestations d’appui-conseil,
  • Professionnaliser les acteurs.
La Région entend également promouvoir la thématique pédagogie et numérique en mobilisant le dispositif régional d’innovation Communotic :
  • Intégration de nouveaux écosystèmes numériques, lieux « d’agitation numérique » (EdTech),
  • Élargissement aux problématiques de l’orientation,
  • Montage et pilotage d’expérimentations,
  • Incubation de projets.
Publics cibles : Entreprises

Soutien aux salariés en reconversion vers les métiers du sanitaire et social et aux salariés précaires

De nombreux salariés se retrouvent en situation précaire, soit du fait de la crise elle-même soit parce qu’ils nécessitent une reconversion à cause des difficultés rencontrées par leur entreprise.

Par ailleurs, les métiers du sanitaire et social sont des métiers en tension et assez peu attractifs pour les jeunes.

Permettre à des adultes en reconversion de se former à ces métiers est donc une priorité. A travers une convention avec Transition Pro, la Région cofinance les parcours de formation vers les métiers du sanitaire et du social de salariés en reconversion (100 à la rentrée scolaire 2020).

Publics cibles : Personnes physiques

Engager l'investissement public pour favoriser l'activité

Renforcement massif de l'investissement public régional

L’investissement public est un levier essentiel pour restaurer la compétitivité normande.

Avec des dépenses d’investissement supérieures à 800 millions d’€ en 2019 et de plus de 870 millions d’€ pour 2020, la Normandie est de très loin la Région française qui investit le plus (243 € par habitant en 2019, contre une moyenne nationale de 158 €), tout en étant la moins endettée.

Des programmes d’investissement massifs sont donc en cours, portant notamment sur :
  • Le très haut débit, qui constitue notamment un enjeu majeur pour la localisation des activités sur les territoires,
  • Les lycées, dont la modernisation est capitale pour la performance du système éducatif,
  • L’accompagnement des projets des territoires,
  • Le ferroviaire, avec la remise à niveau et l’acquisition de nouveaux matériels pour assurer les liaisons entre les grandes villes normandes et Paris.
D’autres projets de développement et d’aménagement sont aujourd’hui prêts à démarrer, parmi lesquels :
  • Infrastructures : contournement est de Rouen, chatière du port du Havre,
  • Enseignement supérieur : installation d’une école d’ingénieurs du groupe Isen-Yncrea et extension de l’ESITC,
  • Datacenter dédié pour les communautés santé et enseignement supérieur-recherche,
  • Rénovation énergétique de l’ensemble des lycées,
  • Construction du lycée international de Bourg-Achard,
  • Transformation du Haras du Pin en pôle sportif et touristique et installation à Goustranville des formations équines de l’école vétérinaire de Maisons-Alfort,
  • Travaux du Centre sportif de Normandie à Houlgate.
La Région sera l’un des principaux financeurs de ces projets mais fera aussi appel aux nouveaux financements disponibles (plan de relance de l’État, futurs Contrats de plan, React EU). Ainsi certains projets font l’objet de demandes de cofinancement par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).

Les projets de recherche normands trouveront également leur place dans le Contrat de plan :
  • Le pôle génomique à Rouen,
  • Cyceron à Caen (imagerie et recherches en neurosciences),
  • Le CERMN à Caen (recherche sur la maladie d’Alzheimer),
  • Le CESI sur le campus du Madrillet (industrie 4.0),
  • L’hadronthérapie à Caen,
  • API, projet de développement de nouvelles molécules par des méthodes innovantes.
Publics cibles : Collectivités