Le fil info
Le fil info

Nouvelle prolongation des mesures d’aides sociales d’urgence

lundi 1 mars | 15:30 | , ,

De nouveaux décrets viennent prolonger de nouveau les mesures d’urgence relatives à l’emploi.

L’activité partielle est concernée :

  • La baisse du taux de l’indemnité d’activité partielle versée au salarié à 60 % de sa rémunération antérieure brute est repoussée au 1er avril 2021,
  • La réduction de la durée maximum de l’autorisation d’activité partielle est différée au 1er juillet 2021,
  • La liste des secteurs d’activité bénéficiant d’un taux majoré d’allocation d’activité partielle a été élargie.

Est aussi concernée la prime exceptionnelle à destination de certains demandeurs d’emploi affectés par les conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire qui est prolongée de 3 mois, avec quelques adaptations quant à son attribution.

Pour ce qui est de l’apprentissage et la professionnalisation :

  • Les contrats d’apprentissage conclus entre le 1er et le 31 mars 2021 sont revalorisés, à titre temporaire : le montant de l’aide unique aux employeurs d’apprentis attribuée pour la première année d’exécution de ces contrats est fixé de manière dérogatoire à 5 000 € pour les apprentis de moins de dix-huit ans et à 8 000 € pour les autres,
  • Les contrats de professionnalisation ouvrent également droit à une aide du même montant.

Les travailleurs précaires sont aussi visés : le dispositif de prime exceptionnelle institué fin 2020 et qui devait s’arrêter en février est lui aussi prolongé pour le premier trimestre 2021, les conditions restant inchangées : la prime s’adresse aux personnes qui ont travaillé au moins 138 jours en CDD ou en intérim (soit plus de 60 % du temps de travail annuel) en 2019, mais qui, en raison de la crise, n’ont pas pu travailler suffisamment en 2020 pour recharger leurs droits à l’assurance-chômage. Elles bénéficient d’une garantie minimum de 900 €. Cette aide vise en particulier ceux que l’on dénomme parfois les “permittents” employés dans l’hôtellerie, la restauration et les saisonniers qui ont été empêchés de travailler.

Pour en savoir plus sur les évolutions de ces mesures, consultez la page dédiée sur le site service-public.fr.