Actualité

COVID-19 : La Région Normandie prend des mesures économiques d’urgence et adapte ses dispositifs à la crise sanitaire

Publié le 25 mars 2020

 

Depuis le siège de la Région à Caen, Hervé Morin a réuni ce jour la Commission permanente de la Région Normandie, par visio conférence comme l’autorise la loi du 24 mars 2020. La Commission permanente a décidé, à l’unanimité, qu’au titre de l’élargissement de ses délégations, Hervé Morin, Président de la Région Normandie, est désormais en mesure de prendre toutes les décisions urgentes qui s’imposent, dans ce contexte de crise sanitaire conséquente à la pandémie du virus COVID-19, dans le cadre juridique et les limites de l’état d’urgence sanitaire déclaré par le Parlement.

Ainsi, la Région Normandie adopte, dans le cadre de ses compétences, des mesures conservatoires et d’urgence économique et sociale, pour conserver le tissu économique social et solidaire garant de la viabilité de son territoire.
Ces mesures concernent l’économie, la jeunesse, le sport, la culture et la formation professionnelle.

Hervé Morin s’est d’ores et déjà engagé auprès des entreprises titulaires de marchés publics régionaux pour ne pas appliquer de pénalités de retard en lien avec cette situation exceptionnelle. Les travaux entrepris sur les chantiers actuels peuvent ainsi ne pas être suspendus.

Un effort régional considérable pour aider les entreprises normandes
Les mesures suivantes sont mises en place pour soutenir les entreprises :
– Un moratoire systématique et automatique jusqu’à octobre 2020, des échéances de remboursements comprises entre le 1er avril et le 30 septembre 2020 de l’ensemble des prêts régionaux accordés actuellement aux entreprises quel que soit le dispositif de soutien (ARME, Impulsion, DEFI, anciens dispositifs ex-BN ou ex HN…). L’ensemble de ces échéances comprises dans cette période sont donc reportées et chaque tableau d’amortissement sera prolongé à due concurrence du report.

Ce report de charges touche à ce jour 598 entreprises et représente 11,2 millions d’euros d’échéances cumulées sur six mois d’exercice.

– L’assouplissement des dispositions des deux Fonds Régionaux de Garantie (FRG) avec la SIAGI et BPI permettant un report ou une suspension de 1 à 6 échéances mensuelles ou de 2 échéances trimestrielles, selon les mesures propres aux établissements bancaires.

– le Prêt COVID 19-Trésorerie : les dispositifs régionaux Impulsion et Arme sont fusionnés sous la dénomination Prêt Covid 19- Trésorerie, abondés d’un montant de 10 millions d’euros qui s’ajouteront aux crédits existants,

– Le Prêt Croissance TPE sera désormais accessible aux entreprises ne pouvant justifier de 3 ans d’existence.

La Région va de plus soutenir financièrement les dispositifs suivants :

– Le fonds de solidarité, créé par l’Etat, qui bénéficie aux entreprises, personnes physiques et personnes morales de droit privé exerçant une activité économique, devrait être créé pour deux ou trois mois, et doté d’un milliard d’euros pour chaque mois. Les Régions, engagées à ce jour pour 2 mois, participent à ce fonds à hauteur de 25%.

La contribution de la Région Normandie à ce fonds de solidarité, s’élèverait pour chaque mois à 10,453 millions d’euros soit 20,906 millions d’euros pour les mois de mars et avril 2020.

– le prêt « Rebond Normandie » : la Région va apporter 1 million d’euros à ce fonds, conjointement porté avec BPI, pour répondre au besoin en fonds de roulement des entreprises dans cette situation conjoncturelle exceptionnelle.

Lire l’intégralité du Communiqué de Presse Région

 

Découvrez également

Demander une aide Impulsion Relance Normandie

Lire la suite

[LE CLUB] 3 webinars pour réussir son recrutement à distance dans le contexte COVID-19

Lire la suite